Deaflympics 2022 : la France dans le Top 10

Ce dimanche 15 mai 2022, la flamme Deaflympics s’est éteinte à Caxias do Sul. Durant quinze jours, 56 sportifs français se sont confrontés à l’élite du sport sourd et malentendant. Au total, 16 médailles ont été obtenues (8 en or, 3 en argent, 5 en bronze) et c’est une 8e place au classement des nations pour la France. Retour sur cette quinzaine remplie d’émotion.

Ils ont quitté la France à tour de rôle pour rejoindre Caxias do Sul, au Brésil, et participer aux Deaflympics. Au total, 56 athlètes représentants 6 fédérations différentes et accompagnés par 30 membres ont rayonné au Brésil avec 16 médailles, à commencer par les cyclistes. Nos 29 athlètes sourds handisport étaient présents en athlétisme, cyclisme, football, natation et tennis de table, ils ont décroché 10 des 16 médailles obtenues par la délégation dont 6 en or, 3 en argent et 1 en bronze.

Pour sa dernière compétition internationale, Steeve Touboul ne pouvait pas rêver mieux comme résultats. Il remporte deux médailles d’or (sprint et course sur route) et une médaille d’argent (course aux points).

Ses deux partenaires ne sont pas rentrés bredouille. Paul Servières a décroché l’argent (course sur route) et le bronze (sprint), tandis que Théo Moreau a remporté l’or sur le contre-la-montre.

Au total, six médailles proviennent du cyclisme, un élément qui soude une délégation comme l’a souhaité Sébastien Messager, chef de la délégation : « Mon objectif et mon désir étaient de créer les conditions idéales pour la performance et je pense que nous y sommes arrivés. Sur le papier, ce n’était pas si évident car nous avions 6 fédérations différentes, avec un public souvent jeune et sans grande expérience des compétitions de référence. C’est peut-être cette fougue qui a permis de créer ce que je peux appeler, la symbiose parfaite. »

Une jeunesse qui apprend et qui réussit

Dans cette délégation tricolore, lorsque l’on parle de jeunesse, on pense tout de suite à Margaux Brejo. La jeune golfeuse de 14 ans a épaté l’ensemble de l’équipe de France. Avec son tempérament très calme, elle s’est hissée jusqu’en petite finale pour décrocher sa première médaille de bronze aux Deaflympics.

En athlétisme, Pamera Losange n’a plus rien à prouver sur le 100m et 200m. La sprinteuse de 19 ans a obtenu deux médailles d’or et détient le record du monde dans les épreuves auxquelles elle a participé.

La jeunesse, c’est également ce qui a permis au judo tricolore de briller. En plus de 100kg, Amadou Meité a décroché l’or, pendant que Raphaël Ourednik (moins de 81kg) et Arthur Repiquet (moins de 100kg) ont obtenu le bronze. Ensemble, et accompagnés de l’expérimenté Camille Brasse, ils ont obtenu la médaille de bronze par équipe.

L’expérience

L’expérience, c’est ce qui a permis au double Vincent Novelli et Mikael Laurent d’obtenir un troisième titre Deaflympics. Mais c’est également un acquis pour d’autres sportifs, comme l’équipe de football, qui s’est démenée pour arriver jusqu’en finale et décrocher la médaille d’argent. Ou encore Marie Rivereau, qui décroche l’or et le record du monde du saut à la perche, pour sa première participation aux Jeux.

En natation, en badminton et en volley-ball, les résultats ne donnent pas de médailles à la délégation, mais les sportifs en ressortent grandis à l’image des 2 finales pour Manon Haab et 3 pour Zélia Masse, en natation. Pour son retour aux Deaflympics, le volley est passé tout proche du bronze, en petite finale. Le badminton français a rivalisé avec les meilleures nations. Tout comme Romaric Vinchon, en tennis de table, qui a remporté un match sur quatre malgré les cadors de sa discipline en face de lui.

Avec la fougue de la jeunesse, et une volonté d’acquérir de l’expérience, « Nous avons réussi les objectifs affichés », explique Sébastien Messager. « C’est déjà un signe fort auprès du mouvement sportif dans son ensemble. Nous savons aussi que le niveau sportif international monte régulièrement et que nous pouvons encore faire mieux en termes de résultats. Cela nous donne des perspectives intéressantes pour l’avenir. »

Rédaction : J. Joubert


Classement des nations 


Bilan des médailles

OR

Athlétisme
> Pamera LOSANGE (100m et 200m)
> Marie RIVEREAU (Saut à la perche)

Cyclisme
> Steeve TOUBOUL (Sprint et course sur route)
> Théo MOREAU (Contre-la-montre)

Judo
> Amadou MEITE (Plus de 100kg)

Tennis
> Vincent NOVELLI et Mikael LAURENT (double homme)

ARGENT 

Cyclisme
> Steeve TOUBOUL (Course aux points)
> Paul SERVIERES (Course sur route)

Football
> Équipe de France

BRONZE 

Cyclisme
> Paul SERVIERES (Sprint)

Golf
> Margaux BREJO (Tournoi féminin)

Judo
> Arthur REPIQUET (moins de 100kg)
> Raphaël OUREDNIK (moins de 81kg)
> Camille BRASSE, Amadou MEITE,
Arthur REPIQUET, Raphaël OUREDNIK (Par équipe)

 


Retour en images

© France Deaflympics