9 mars : le retour du patron.

A mi-parcours des Jeux Paralympiques d’hiver à Pékin, et après une journée blanche mardi côté tricolore, tous les regards et les espoirs français étaient tournés vers le stade nordique de Zhangjiakou, pour la seule épreuve du jour pour les Bleus : le KO Sprint. Après son immense déception sur le biathlon moyenne distance (6ème), Benjamin Daviet, le porte-drapeau de l’équipe de France, avait aujourd’hui le mental et le style des grands jours. Le skieur du Grand Bornand, membre de l’Armée de Champions, s’impose avec panache sur cette course de ski de fond, intense et spectaculaire à étapes, qui l’avait déjà couronné en janvier lors des Mondiaux. En catégorie déficients visuels, Anthony Chalençon et son guide Brice Ottonello, terminent à une 4ème place malheureuse, qui ne récompense pas les bonnes sensations et le rythme prometteur du duo durant les manches précédentes. Avec ces grammes d’or précieux supplémentaires, la France totalise désormais 6 médailles, dont 4 titres et remonte à la 4ème place du classement des Nations. Avec une razzia surprise de 31 médailles, la Chine est au sommet et a déjà réussi ses Jeux à 4 jours de la clôture. L’Ukraine est troisième avec 19 médailles et 6 médailles d’or.

LE DÉBRIEF DU JOUR

COTÉ NORDIQUE /// SKI DE FOND – KO SPRINT

On l’avait quitté dépité mardi en zone mixte après sa contreperformance sur sa deuxième course en biathlon (6ème sur la moyenne distance), après avoir échoué au pied du podium en ouverture des Jeux sur le biathlon sprint. Aujourd’hui, c’est un Benjamin Daviet, remobilisé et conquérant comme on le reconnait, qui se présentait au départ des qualifications du KO Sprint en ski de fond.


Il est 10h40 à Zhangjiakou, quand les 25 concurrents de sa catégorie debout messieurs s’élancent pour aller chercher l’une des 12 places, ouvrant la porte du tour suivant. Le skieur licencié au Club handisport Annécien et ambassadeur du Grand Bornand, entame sa compétition avec de bonnes sensations et des « fusées » aux pieds, grâce au travail exceptionnel des techniciens, avec une neige changeante en raison de la chaleur.

Benjamin gère cette première étape et dose son effort efficacement. Il se classe sereinement en deuxième position, derrière l’Allemand Marco Maier. Le Français et le staff technique peaufineront à nouveau les skis avant les demi-finales programmées 1h45 plus tard.  

11h11 en Chine. C’est au tour des 17 concurrents déficients visuels et leurs guides, dont le duo tricolore Anthony Chalençon associé à Brice Ottonello. L’enjeu est simple, s’incruster parmi les 8 premières places pour rejoindre les demi-finales. A nouveau, tous les paramètres sont favorables, les tricolores se classent troisième, derrière les américains Adicoff – Wood et le canadien, l’immense Brian McKeever guidé par Russell Kennedy. Le plan se déroule sans accroc, les techniciens continuent leur travail d’orfèvre et les sportifs font le job !

Le scénario se répète en demi-finales pour les Bleus, les supporters commencent à rêver, loin de l’ambiance taciturne de la veille pour le biathlon.

5h30 à Paris, la mi-journée à Pékin. Si la France commence à se réveiller, Benjamin Daviet l’est pleinement depuis longtemps, focus sur l’objectif au départ de la seconde « demi », qu’il remporte avec une intelligente maîtrise de l’effort, côte à côte avec l’ukrainien, Grygorii Vovchynskyi. Dans la première, le chinois Cai, le Kazakh Gerlits et l’Allemand Maier sont de la partie, ils ne sont plus que 6 pour la finale et pour écrire l’histoire.


Inspirés et déterminés, Anthony Chalençon et Brice Ottonello suivent le mood tricolore du moment et remportent leur demi-finale. Le quatuor pour la finale « DV » est désormais connu, ce sera Adicoff l’américain, Modin le suédois (seul concurrent non voyant « B1 » comme Anthony) et l’expérimenté canadien McKeever, avec leurs guides.

7h30, la France est debout, prête à vibrer en direct pour les deux finales attendues. Les impressions sont bonnes, les skis sont affûtés une dernière fois, la chaleur est là, les supporters autorisés sont déjà dans l’aire d’arrivée. Au Grand Bornand on arrête la traite quelques instants et l’installation du marché du mercredi, sur le plateau de France télévisions on est rassurant et déjà un brin euphorique… Benjamin s’élance avec le décalage d’avance dû à son pourcentage de handicap. Il tient bon face au retour de l’Allemand Maier et de l’Ukrainien Vovchynskyi. Le capitaine de la délégation déroule, déploie tout son talent et ce qu’il sait faire de mieux, il bataille, se dépasse, impressionne et au final… gagne !

Avec la manière, Benjamin Daviet confirme son titre obtenu aux Championnats du Monde deux mois plus tôt, sur le sprint à Lillehammer. Il va pouvoir s’offrir et offrir une 4ème Marseillaise à la France. Le Patron est de retour, relâché, heureux, reconnaissant. La suite, il l’assure ce sera « du bonus » avec le 12,5 km samedi et le relai final dimanche !

Anthony Chalençon et Brice Ottonello sont à leur tour au départ de l’ultime étape du KO Sprint. Avec 4 binômes au départ, ils prennent le départ, confiants, depuis le début de la journée, les jambes sont là. Ils maintiennent à leur tour le décalage initial, avant d’être rattrapés à mi-parcours par les « B3 » (concurrents malvoyants), notamment Mc Keever, 42 ans, qui file offrir un nouveau titre au Canada, suivi de Jake Adicoff pour les USA. Les Bleus sont attendus pour une breloque de bronze méritée, mais c’est finalement l’autre binôme B1, le suédois Modin et son guide, qui se présente dans la descente finale, pour repousser les français au pied du podium. Malgré une réclamation française sur ces derniers, le résultat est scellé. On ne célèbrera pas de médaille à Morzine Avoriaz ce soir, malgré un parcours admirable de la paire française, qui se concentre déjà sur le biathlon 12,5 km vendredi.

Une journée qui se termine par une nouvelle médaille d’or, à laquelle s’ajoute celle du savoir-faire et du mérite pour l’équipe du staff nordique en coulisses : Vincent Duchêne et Pascal Margueron les entraineurs nationaux, Paul Lucci, le technicien et Adrien Soulié, le kiné.

Retrouvez tous les résultats détaillés du KO Sprint ici !

COTÉ ALPIN /// REPOS

A Yanqing, retour des skieurs alpins en piste demain jeudi, avec le Géant Hommes, à partir de 2h30 en France pour la première manche, puis 6h pour la seconde. Le programme n’étant pas galant, Marie Bochet s’alignera sur l’épreuve féminine vendredi. Voir programme ci-dessous.

COTÉ SNOWBOARD /// REPOS

L’équipe de France vous donne rendez-vous à Zhangjiakou vendredi pour le Banked Slalom

COTÉ CURLING FAUTEUIL
Si la France n’est pas représentée dans cette discipline, vous pouvez toutefois suivre les résultats du tournoi de curling fauteuil ici.

COTÉ HOCKEY LUGE
Pas d’équipe tricolore également dans ce sport, pour retrouver les résultats de tournoi de hockey luge rendez-vous ici.


FOCUS

Retrouvez toutes les images des Bleus sur le Flickr de France Paralympique.

ZONE MIXTE

Benjamin Daviet : « Cette médaille, c’est juste fou ! J’avais tellement de colère en moi d’avoir fait n’importe quoi sur les deux premières courses que j’ai tout déchargé aujourd’hui. Avec le boulot que le staff a fait, c’était tout tracé. Ça fait tellement plaisir et du bien de décrocher cette médaille !

Il y a quatre ans je n’avais pas participé au sprint, afin de me préserver pour le relais. Sur les KO, je ne suis pas trop là, je suis toujours un peu caché. D’exploser la finale comme ça c’est fou. Je ne m’attendais pas à partir devant et à finir devant ! Mon objectif était d’aller à fond jusqu’à la dernière relance pour pas qu’ils soient dans mon aspiration, pour qu’ils ne puissent pas me doubler avant la ligne droite du pas de tir. J’arrive sur le plat, j’entends les coachs crier. Je jette un coup d’œil, je vois que ça n’allait pas rentrer sur la ligne droite, je force quand même pour assurer, et à l’arrivée je passe par tellement d’émotions !

J’espérais faire cette médaille d’or ! Je pensais déjà la faire sur les deux premiers biathlons, là je la fais sur le KO et ça tombe bien parce que j’ai encore trois courses. Ça va vraiment me libérer pour les autres courses. J’ai hâte ! »


PODIUMS DU JOUR

Médaille d’OR

Benjamin DAVIET (Debout) – KO Sprint – Ski de fond 

CLASSEMENT DES NATIONS

au 9 mars

  1. Chine (10 – 9 – 12 = 31)
  2. Canada (7 – 2 – 7 = 16)
  3. Ukraine (6 – 8 – 5 = 19)
  4. France (4 – 1 – 1 = 6)
  5. Japon (3 – 1 – 2 = 6)

Retrouvez le classement complet ici.


HORS PISTE

RENCONTRE AVEC LES BLEUS

Rencontre avec le pétillant duo Hyacinthe Deleplace, triple champion du monde à Lillehammer et son guide, Maxime Jourdan.

PROGRAMME DE JEUDI 10 MARS

Horaires en France (Décalage horaire : Pékin + 7 heures)

Ski Alpin : Géant Hommes
1ère manche à partir de 1h30
2ème manche à partir de 6h

  • Hommes déficients visuels : Hyacinthe DELEPLACE (Guide : Valentin GIRAUD-MOINE ou Maxime JOURDAN) (B2)
  • Hommes debout : Arthur BAUCHET (LW3), Manoël BOURDENX (LW4), Jordan BROISIN (LW4), Oscar BURNHAM (LW6/8-2), Jules SEGERS (LW9-2)
  • Hommes assis : Lou BRAZ-DAGAND (LW10-2)

En direct sur https://www.france.tv/sport/tous-les-directs/

Sur France 3 de 6h à 13h tous les jours, à 14h (ou 13h le week-end) ne manquez pas le Club ParaSport sur France 3. TLS spécial Pékin sur France 3 (20h45) et Stade 2 spécial Pékin sur France 3 (20h05)


ZEN ZONE

Chaque jour, un nouveau proverbe chinois…

« Le tigre aussi a besoin de sommeil »